Le guide de votre bien-être à domicile

Biothérapie

Actualités

La société biopharmaceutique Celyad, sur une piste prometteuse dans le traitement du cancer

Celyad a guéri un patient atteint d'une leucémie myéloïde aiguë (LMA), un cancer du sang, à l'aide d'une thérapie cellulaire. La société biopharmaceutique belge teste actuellement des cellules T CYAD-01 génétiquement modifiées sur des patients atteints de cancers.
La société biopharmaceutique belge fondée en 2007 a soigné ce patient atteint par thérapie cellulaire et non par chimiothérapie. L'objectif de la thérapie cellulaire étant de soigner durablement le patient grâce à une injection de cellules thérapeutiques obtenues à partir de cellules souches provenant du patient lui-même ou d'un donneur.
Dans le cadre de sa biothérapie, Celyad développe une cellule T CYAD-01 génétiquement modifiée devant lui permettre de lutter contre certains cancers. La société belge teste sa biothérapie dans le cadre de l'essai THINK comprenant quatorze patients. Pour l'instant Celyad a obtenu des résultats qu'elle qualifie de "prometteurs" uniquement pour un patient atteint d'une tumeur hématologique, les autres types de tumeurs testées n'ayant pas conduits aux mêmes résultats.
 Pour ce type de tumeur hématologique, la cohorte comprenait trois patients. Celyad leur a administré des cellules CYAD-01. "Ces premiers résultats cliniques prometteurs" ont été observés dès le premier niveau de dose dans le groupe des tumeurs hématologiques : un des patients atteint de LMA a été guéri à lui suite de ce traitement.
"Ces résultats prometteurs apportent les premières preuves de validité clinique du produit CYAD-01 comme récepteur spécifique d’antigènes tumoraux. Ils démontrent également la sensibilité de la LMA aux thérapies cellulaires génétiquement modifiées", abonde le Dr. David Sallman, assistant au sein du département d'hématologie du Moffitt Cancer Center. Mais la prochaine étape est d'utiliser "les données collectées pour passer à la phase suivante du développement [du] produit, c’est-à-dire obtenir des réponses cliniques dans un maximum d’indications", explique Christian Homsy, le PDG de Celyad.