Le guide de votre bien-être à domicile

Biothérapie

Fabrication des « médicaments » de biothérapie

femme docteur

© Yuri Arcurs - iStockphoto

Les biothérapies sont produites par des méthodes biotechnologiques, loin de la chimie de synthèse classique. Le principe de base est la culture de micro organismes vivants ou de tissus vivants. Dans ce domaine, c’est la vie qui entretient la vie.
  1. Histoire des biothérapies
  2. Processus de développement des biothérapies
  3. Production industrielle des biothérapies ?

Histoire des biothérapies

Si depuis plusieurs siècles, les traitements thérapeutiques issus du vivant permettent de soigner, ils étaient uniquement d’origine animale ou végétale. Ainsi, à la fin du XVIIIème siècle, la vaccination contre la variole s’est construite à partir de « ce que la vie fabrique ». La salive de sangsue était, par ailleurs, utilisée pour ses propriétés anticoagulantes. Cependant, ce n’est qu’à partir des années 1970 que l’on peut réellement commencer à parler de biothérapies. Le génie génétique ouvre les portes aux protéines recombinantes. Ce que la chimie traditionnelle ne pouvait réaliser face à la trop grande complexité des molécules, les biothérapies y donnent accès en s’appuyant sur ce que la vie créé elle-même.

Processus de développement des biothérapies

Les biothérapies reposent sur la production de protéines et nécessitent des connaissances poussées en génétique. Le processus de production est toujours associé à la recherche scientifique. Le temps de développement peut varier entre plusieurs semaines et plusieurs mois. Aujourd’hui, les services d’extraction et les méthodes d’identification des gènes et des tissus potentiellement salvateurs, ont énormément progressé. L’approche théorique est de plus en plus maîtrisée et peu de place est laissée à l’empirisme. Les protéines recombinantes sont obtenues à partir d’organismes vivants procaryotes, tels que les levures ou les bactéries, mais également à partir de cellules eucaryotes de mammifères. Le génome de ces cellules a été modifié pour pouvoir exprimer le gène humain. Toutes les manipulations doivent être réalisées sous un contrôle permanent, afin de ne pas détériorer les cellules travaillées. Une fois le gène d’intérêt identifié, isolé et intégré à une cellule porteuse, un temps de culture est nécessaire pour permettre la reproduction des cellules.

Production industrielle des biothérapies ?

Certaines entreprises se sont spécialisées dans la recherche et le développement de solutions médicales ou pharmaceutiques, dérivées des tissus vivants ou, par exemple, du plasma sanguin. La recherche a fait de tels progrès au cours des dernières années que les biothérapies développées répondent aux besoins de plus en plus de malades. Divers champs d’application des biothérapies permettent d’envisager des traitements efficaces pour les dérèglements du système immunitaire, les problèmes de coagulation ou les affections respiratoires. Les services hospitaliers de soins intensifs se tournent dorénavant aussi vers les biothérapies, ce qui laisse entrevoir des opportunités de développement et de financement de la recherche plus conséquent, que dans le cadre des maladies orphelines.